Précieuse ridicule

CITATION D’ÉRASME

« Je vous le demande : est-ce avec la tête, le visage, la poitrine, est-ce avec la main ou l'oreille — toutes parties réputées honnêtes — qu'on engendre les dieux et les hommes ? Je n'en ai pas l'impression. C'est avec une partie si folle, si grotesque, impossible même à nommer sans rire, qu'est assurée la propagation du genre humain. Telle est bien la source sacrée où tous les êtres puisent la vie. »
ÉRASME, Éloge de la folie, XI.

AUTREMENT DIT

Pour nous autres humains, quoi de plus précieux que la vie ? Pour la transmettre pourtant, la nature n'a point choisi quelque noble partie de notre anatomie — l'une de celles dont on dit qu'elles élèvent l'homme au-dessus de la bête, comme la main ou le cerveau —, mais un organe à la forme aussi improbable que ridicule. C'est par cette virgule boursouflée en effet que la vie se transmet et que l'espèce se perpétue. C'est par elle que la déesse Folie tient toute l'humanité sous son joug. C'est elle, une fois tombé le masque de la sagesse, qui gouverne tout notre être. Ainsi, même le plus inflexible des stoïciens doit baisser sa culotte et s’abandonner à la frénésie de la copulation s’il veut devenir père !

QUEUE DU PLAISIR

C’est tout d’abord une leçon d’humilité que nous propose ici Érasme. À ceux qui se targuent de n'obéir qu'à la raison, à ceux qui affirment la primauté de l'esprit sur le corps, à ceux qui arborent l’impassibilité du sage, il rappelle, non sans provocation, que le miracle de la vie naît de la rencontre explosive des sexes. S’il prend le parti de la vie — et de l’amour de la vie —, l’ami de la sagesse doit savoir accueillir et accepter la part de délire (et de désir) qui en fait le sel. Au passage, l'humaniste de Rotterdam dit aussi l’importance de la sexualité dans les affaires humaines, les petites comme les grandes. Annonçant les réflexions d'un Schopenhauer, il laisse entendre que l'instinct sexuel, à l'œuvre dans la perpétuation de l'espèce, l'emporte sur tout autre penchant.

Comments: